JAÏ-ALAÏ PAU CUP Finale

Une finale explosive

 

 

Quatre champions du monde sur la cancha du jaï-alaï de Pau vendredi, c’est le plateau rêvé issu des demi-finales de la Jaï-alaï Pau Cup. Le quatuor en lice revient de quatre mois de compétitions n altitude au fronton de Mexico et se trouve actuellement au sommet de son art. On a vu en demi-finale Olharan capable de hausser le rythme et d’asséner de jolis coups techniques décisifs ; associé au jeune Jérome Portet sur lequel aucune pression ne pèse, le duo Palois déjà vainqueur de la Cesta de Nadaü saura faire bénéficier ses supporters de ses savoir-faire ;  anticipation, sens de l’attaque, feeling, coups de folie, défis.

En face, Egiguren et Inza, c’est l’assurance d’un jeu bien léché qui ne fait place à aucune improvisation. Tout sera calculé, analysé, maîtrisé.   L’incontournable avant Gipuzkoan  sous licence Paloise s’affiche aux premiers rangs mondiaux ; pas de déchet, de l’efficace, du millimétré, c’est le meilleur à son poste. L’arrière Luzien peut se prévaloir d’une longévité incomparable chez les tricolores ; les finales ne le perturbent pas.  Deux styles s’opposeront donc pour le titre de cette deuxième édition ; il faudra être opérationnel d’entrée de jeu sans quoi la course poursuite risque de s’avérer difficile pour l’un des deux camps. Le défi des avants vaudra le déplacement ; tous les deux portés sur le jeu d’attaque chercheront l’ouverture mais gare à la réplique qui saura être à la hauteur.

Formules restauration, Contact, réservations au 06 08 63 37 02.

Raymond CAZADÉBAT

Jaï-alaï Pau Cup Présentation finale