COUPE DU MONDE Main nue PAU Les finales


 

La Coupe du Monde à la France

Avec 4 médailles d’or, 1 argent, 1 bronze, la France enlève la 7e Coupe du Monde en trinquet devant le Mexique (2 ors, 1 argent, 1 bronze), l’Espagne (2 argents, 3 bronzes).

Pho MC Delbos

Les finales main nue de Pau ont donné lieu à des moments intenses où suspens, émotion, inquiétude, joie et déception dans des scénarii inverses pour les deux spécialités.

Main nue 1X1

Tout avait bien démarré pour le Français Baptiste Ducassou face à l’Espagnol Eneko Maïz-Lararte ; il prenait le but de l’adversaire et menait au score jusqu’à 8-5 ; l’affaire semblait aller dans le bon sens. Après une faute la machine s’est enrayée ; Maïz enchaînera ensuite tous les points, buts, pelotes posées, 2 murs, filets pour enlever d’autorité la première manche. « J’étais bien parti, je menais le jeu, puis je me suis retrouvé dans la guimauve ; Maîz a pris la seconde pelote plus vive et je ne pouvais rien faire,  je ne savais pas de quel côté anticiper à gauche, à droite ; il a bien joué le coup » analysait Ducassou. Malgré le but d’engagement de la seconde manche du tricolore, l’Espagnol allait continuer sa domination engrangeant 8 points contre 5. « Perdu pour perdu, il fallait que je me surpasse ; mon cotch Pampi Laduche m’a dit quelques mots qui m’ont remis sur les rails » avouait Baptiste. Déterminé, il reprendra la situation en main pour refaire son retard et porter son avance à 14-8. Il gèrera ensuite, ce qui permettra à Maïz de grappiller quelques points pour clôturer à 15-11. La manche décisive, sera réglée de main de maître 10-3 ; on retrouvait le Ducassou tranchant, efficace. Très sollicité après cette victoire, avec humilité, il remerciait son cotch et son concurrent de sélection et ami Ospital, il reconnaissait que son adversaire l’avait inquiété et mis le doute ; à la question de sa présence au Mondial de 2022 en France, il se disait disponible pour la sélection tricolore.

 

Main nue 2X2

Les supporters Français nourrissaient quelques inquiétudes avant la finale 2X2 face au dynamique Mexique ; les présumés titulaires Laralde et Bilbao blessés aux mains, ce sont Antton Monce et Vincent Cubiat qui seraient sur la cancha après avoir disputé toutes les parties (4) pour l’arrière et un seul repos pour l’avant. Le duo tricolore ne s’en laissait pas compter, réussissant par Monce buts et enchaînements gagnants devant des Mexicains Médusés. Cubiat d’un calme Olympien ramenait, serrait et pointait au filait à plusieurs reprises. La première manche remportée 15-8, on pensait la « furia mexicaine » mise sou cloche mais il fallait confirmer. A 5-0, l’affaire était bien engagée ; des pelotes moins serrées, des tirs moins précis, Orlando Diaz et Martín Cabello, reprenaient confiance et ne se privaient pas des ouvertures offertes pour scorer. La machine sud-américaine retrouvait sa vigueur, collant à toutes les pelotes et appuyant toutes les frappes ; Monce et Cubiat résisteront reprendront des couleurs pour revenir à 9-10 mais cèderont la deuxième manche 15-9.  La dynamique profitait à l’adversaire dans la manche décisive ; 10-5 logique au final. Le Mexique retrouvait un titre perdu depuis l’entrée en lice des pros. Il aura manqué un peu de longueur aux tricolores mais on peut saluer leur bonne prestation dans l’épreuve.

Raymond CAZADÉBAT

 

Les résultats des finales à Pau

Finale Main nue individuel : France bat Espagne 2 à 1 (15-8, 11-15, 10-3).

Finale Main  nue équipe : Mexique bat France 2 à 1 (8-15, 15-9, 10-5).

 

Photos  R Cazadebat

 

 

Photos MC Delbos